Les études après un BTS SIO

Licences professionnelles

Points forts et spécificités

Les licences professionnelles permettent de se spécialiser dans un domaine ou d’acquérir une double compétence.

Le point fort de cette formation est la mise en situation professionnelle :

  • Les étudiants effectuent entre 12 et 16 semaines de stage et réalisent un projet tutoré.
  • Les cours sont assurés par des enseignants et des professionnels.
  • La licence peut être réalisée en temps plein ou en alternance.
Les spécialités

Il existe des licences professionnelles correspondant aux deux options de BTS SIO.

  • Pour les options SISR : toutes les licences spécialisées dans les infrastructures, l’administration et la sécurité des systèmes, les réseaux et les télécommunications, …
  • Pour les options SLAM : beaucoup de licences pro spécialisées dans le développement d’applications ou l’administration de bases de données.

Pour en savoir plus : liste des licences pro des métiers de l’informatique sur le site de l’ONISEP

Et après ?

L’objectif principal de ces licences professionnelles est l’insertion rapide dans la vie active.

Il reste parfois possible de poursuivre ses étude en master ou en école d’informatique.

 

 

Licences et master (de BAC+3 à BAC+5)

Les licences générales dans le domaine informatique sont un tremplin vers des études plus longues :

  • l’accès direct en L3 est possible après un BTS SIO, le plus souvent après étude du dossier,
  • les titulaires des deux options du BTS peuvent prétendre à ce type d’études.

La 3ième année de licence propose souvent une spécialisation (informatique générale, informatique de gestion ou industrielle, systèmes et réseaux) alors que les deux premières années forment sur la culture scientifique et les bases de l’informatique.

Certaines spécialités de L3 peuvent être accessibles aux titulaires d’un BTS SIO.

Pour en savoir plus : les licences d’informatique sur le site de l’ONISEP.

Un master permet de se spécialiser et de développer son expérience professionnelles grâce aux périodes de stage ou à l’alternance.

Il peut être suivi après une licence informatique et plus rarement après une licence professionnelle.

Il existe une grande variété de masters informatiques. Parmi ceux qui peuvent convenir aux titulaires d’un BTS SIO :

  • conception et développement de systèmes d’information et de logiciels
  • administration des systèmes et des réseaux
  • informatique de gestion (voir le master MIAGE dans le Zoom)

Pour plus de détails :

MIAGE signifie Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion.

C’est la voie la plus proche de ce qui est fait en BTS SIO car sont enseignés à la fois l’informatique et la gestion. Ce cursus, qui permet de développer une double compétence, est très recherché par les entreprises.

Les deux options du BTS SIO (SISR et SLAM) peuvent prétendre à cette voie car les bases de l’informatique sont reprises en L3. Cependant MIAGE est un parcours très axé sur le développement.

Le master MIAGE se prépare après une année en L3 MIAGE. Le M1 reste généraliste mais le M2 est plus spécialisé : les 19 miages françaises offrent alors des options différentes.

Pour en savoir plus :

Ecoles d'informatique et écoles d'ingénieurs (Bac+3 à Bac+5)

Ces écoles permettent d’acquérir des compétences très recherchées sur le marché du travail mais il est difficile de s’y retrouver tant l’offre est riche et diverse.

Les titulaires d’un BTS SIO peuvent postuler à certaines de ces écoles qui prévoient des procédures spécifiques mêlant examen du dossier, épreuves et entretien individuel.

Spécialisations particulièrement accessibles aux titulaires d’un  BTS SIO :

  • génie logiciel ou développement,
  • systèmes d’information,
  • réseaux et télécommunications,
  • sécurité.

Pour en savoir plus : liste des écoles (comprenant les master)

Ecoles spécialisées ou écoles généralistes ?

  • les enseignements portent soit essentiellement sur l’informatique,
  • soit couvrent un champs plus large permettant de développer des compétences multiples : il sera parfois difficile de postuler à des écoles demandant un niveau en matières scientifiques élevé. C’est le cas de nombreuses écoles d’ingénieurs.

De nombreuses formations sont proposées en alternance, d’autres sont seulement accessibles en initial. L’alternance permet de ne pas payer sa scolarité mais demande de trouver une entreprise.

Zoom sur les écoles d'ingénieurs
Qu’est-ce qu’une école d’ingénieur ?

Il existe plus de 500 écoles d’informatique en France. Parmi elles seulement un peu plus de 200 peuvent être qualifiées d’écoles d’ingénieur dans la mesure où elles délivrent au moins un diplôme d’ingénieur.

Le diplôme d’ingénieur est obtenu après cinq années d’études et confère à ses détenteurs le grade de master (bac+5). Il est en plus certifié par un organisme indépendant : la commission des titres d’ingénieurs. Cette certification garantie que les titulaires du diplôme ont acquis un certain nombre de compétences jugées indispensables par la profession à un moment donné.

Ainsi, tous les diplômes d’informatique de niveau Bac+5 ne sont pas des diplômes d’ingénieur et toutes les écoles d’informatique ne sont pas des écoles d’ingénieur.

Est-ce vraiment possible après un BTS SIO ?

La plupart des écoles d’ingénieurs demandent un niveau élevé dans les matières scientifiques.

Il est clairement compliqué d’intégrer ce type d’écoles et le profil BTS SIO est assez minoritaire mais certaines écoles d’ingénieurs acceptent les BTS SIO directement.

Autre solution : suivre une année de prépa ATS Ingénierie industrielle (adaptation technicien supérieur) après le BTS SIO. C’est parfois le seul moyen de pouvoir postuler à une école et dans tous les cas cela permet d’augmenter ses chances de voir son dossier retenu.

Il y en a 36 en France. Elles sont plutôt destinées à des DUT ou BTS industriels mais certaines acceptent les étudiants titulaires d’un BTS SIO.

Décryptage : le cas de l'exia.CESI

L’exia.CESI est une école privée reconnue par l’Etat dépendant du groupe CESI. Les frais de scolarité  sont de 5500€ par an pour le parcours ingénieur et son statut d’école privée sous contrat permet à l’école d’accueillir des élèves boursiers.

Le diplôme d’ingénieur en informatique propose les spécialités développement et réseau.

Le recrutement se fait en combinant examen des dossiers, épreuves et entretiens individuels. En 2018, 3 étudiants sur 20 sont titulaires d’un BTS SIO à l’exia.CESI de Paris-Nanterre.

Comme tout diplôme d’ingénieur il a obtenu la certification CTI et son étude nous apprend :

  • que la spécialité informatique est récente (2015) au CESI,
  • cette certification est valable 3 ans (jusqu’en septembre 2018) ce qui est normal pour une nouvelle certification ; elle sera ou non renouvelée à ce moment là.

Autre branche du CESI : le CESI alternance permet de préparer des diplômes enregistrés au RNCP de niveau bac+4 ou bac+5 mais ceux ne sont pas des diplômes d’ingénieurs. Le diplôme de  Manager des systèmes d’information, de niveau bac+5, accueille 6 étudiants venant de BTS SIO (soit presque 25% de la promotion) en 2018 (toujours à Paris-Nanterre).

Conclusion

L’exia CESI, comme l’Epita peut être qualifiée d’école d’ingénieur. Elle permet aussi de préparer des diplômes de niveau bac+4 ou 5 enregistrés au RNCP comme l’Epitech  ou Supinfo.

La branche “informatique” est assez récente alors que l’école existe depuis 1958.

Liste des écoles d’ingénieurs accessibles après un BTS SIO

Ecoles d’ingénieurs publiques : Cnam, Enseeiht, ENSIBS Cyberdéfense, ESIPE-Creteil, Institut Mines-Télécom, Polytech, Telecom Nancy, Telecom Strasbourg, Telecom Lille, UTC, UTBM

Ecoles d’ingénieurs privées : EPITA, Esiee Paris, Esilv, Esigelec, exia.CESI

Rappel : la liste des écoles spécialisées (écoles d’ingénieurs ou non) est accessible sur le site de l’ONISEP.

Cette liste n’est sans doute pas exhaustive. Nous signaler une école